Mammographe

L’examen de mammographie est basé sur l’utilisation des rayons X.

Les dernières générations de mammographe utilisent la technique de 3D Tomosynthèse, qui permet une analyse plus fine des seins.

L’irradiation d’une mammographie est très faible, elle correspond, à titre indicatif, à l’équivalent de l’irradiation corporelle reçue sur un A/R Paris – New York en avion.

OÙ PASSER SON EXAMEN ?

PARIS 15 - PARIS 16 - PARIS 17

Nos radiologues vous accueillent du lundi au samedi dans nos trois centres d’imagerie, au 18 boulevard de Grenelle 75015 Paris (Radiologie Grenelle), au 48 rue Nicolo 75116 Paris (Clinique de la Muette) ou au 117 rue Cardinet 75017 Paris (Centre Juras).

Nos trois centres d’imagerie et l’ensemble de nos radiologues sont agréés pour le dépistage organisé du cancer du sein.

En cas de demande urgente, nous vous invitons à prendre contact via ce formulaire afin d’être recontactée dans les deux heures.

AVANT L'EXAMEN : BIEN SE PRÉPARER

L’idéal est de réaliser l’examen en première partie du cycle menstruel, c’est-à-dire dans la semaine qui suit vos règles, vos seins étant moins sensibles.

Afin de faciliter votre suivi médical, il est indispensable d’apporter vos anciens examens si ces derniers n’ont pas été réalisés dans notre centre (clichés et compte-rendu).

Le jour de l’examen, ne pas appliquer de cosmétique sur votre poitrine (crème, lotion, huile, déodorant…) afin de garantir une qualité optimale des clichés qui seront réalisés.

DIFFÉRENTES ÉTAPES DE L'EXAMEN

L’examen de mammographie dure environ 20 minutes. La première partie est réalisée par un manipulateur spécialisé. À la suite de cet examen, le radiologue vous examine avec une palpation et si besoin réalisera une échographie mammaire.

Il faut prévoir un temps de présence d’environ 45 minutes entre l’enregistrement auprès des secrétaires et la remise des clichés de mammographie et si nécessaire du livret d’échographie mammaire.

Lors de votre installation en cabine, se déshabiller jusqu’à la taille puis retirer bijoux et piercings, vos lunettes ainsi que votre soutien gorge.

La mammographie est réalisée debout, torse nu.

Une courte compression est exercée sur votre sein par le manipulateur en radiologie afin de réaliser un cliché de face et un cliché en oblique sur chaque sein.

Après la mammographie, vous êtes examinée par le radiologue qui pratique notamment une palpation de votre poitrine.

Juste après cet examen clinique, il est possible qu’une échographie mammaire soit réalisée par le radiologue afin de préciser le résultat et/ou des clichés complémentaires notamment lorsque vous avez des seins denses.

Après votre examen, le médecin vous recevra pour vous remettre vos clichés et vous présenter les conclusions de votre examen. Vos résultats seront  accessibles à partir de 20h le jour de votre examen sur votre espace patient.

PRÉCAUTIONS / QUESTIONS RÉCURRENTES FORMULÉES PAR NOS PATIENTS

Existe t-il des contre-indications ? Comme tout examen radiologique, il faut nous signaler avant l’examen si vous êtes enceinte ou susceptible de l’être.

Est-ce douloureux ? En principe non. Cependant, la douleur peut être liée à deux facteurs : certaines patientes ont des seins plus douloureux que la moyenne notamment les femmes non ménopausées qui ont des douleurs liées au cycle menstruel et aux hormones (le mieux est alors de réaliser l’examen dans la semaine qui suit les règles) ; l’autre facteur est lié au stress et à la crispation lors de l’examen ce qui peut être atténué par une bonne explication avant votre examen. Aussi, si vous ressentez une douleur importante pendant l’examen, n’hésitez pas à en faire part au manipulateur qui vous prend en charge.

Quel est l’intérêt d’une mammographie 3D ? C’est une technologie plus récente qui détecte plus d’informations et permet de mieux les caractériser. La compression du sein est identique par rapport à une mammographie en deux dimensions mais dure quelques secondes de plus.

Est-ce que la compression peut abimer le sein ? Non.

Peux t-on réaliser cet examen si l’on porte des prothèses mammaires ? Oui, notre personnel utilise la manœuvre d’Ekelund qui permet de repousser la prothèse en arrière pour ne comprimer que la glande mammaire.

À quoi correspond la classification de l’examen qui est mentionnée sur le compte-rendu ? La classification BI-RADS de l’ACR (référence internationale) permet de définir les anomalies vues et de permettre de savoir ce qui doit être fait par la suite :

ACR 0 : classification d’attente, quand des investigations complémentaires sont nécessaires
ACR 1 : mammographie normale
ACR 2 : il existe des anomalies bénignes (c’est-à-dire sans gravité) qui ne nécessitent ni surveillance ni examen complémentaire
ACR 3 : il existe une anomalie probablement bénigne pour laquelle une surveillance à court terme (3 mois ou 6 mois) est conseillée
ACR 4 : il existe une anomalie indéterminée ou suspecte
ACR 5 : il existe une anomalie évocatrice d’un cancer

En cas d’images ACR 4 ou ACR 5, des prélèvements par biopsie percutanée sous anesthésie locale sont nécessaires.

Nos équipes sont à votre écoute. N’hésitez pas à les solliciter à tout moment.